L’été en poche (26)

GIBERT_Latelier_des_poisons_P

L’atelier des poisons

En 2 mots
Zélie, artiste peintre et Alexandre, commissaire, vont nous entraîner dans le Paris de la fin du XIXe siécle. Quand beaux-arts et polar font bon ménage, cela donne un roman fort intéressant!

Ma note
etoileetoileetoileetoile (j’ai adoré)

Si vous voulez en savoir plus…
Ma chronique complète publiée lors de la parution du roman en grand format

Les premières lignes

L’avis de… Sophie (Librairie Cultura à Barentin)
« Sylvie Gibert a su raconter merveilleusement les vérités intérieures des faussaires. Comment s’imprégner du talent des autres pour reproduire ce qui nous semble être un chef d’œuvre. Quelle est la motivation profonde d’une jeune artiste qui va dédier sa vie à la fabrication de fausses œuvres. Ce qui est vrai, en revanche, c’est notre immense bonheur de lecteur, quand une écrivaine nous enchante par son récit astucieux. »

Vidéo


Interview de Sylvie Gibert à l’occasion de la rencontre entre l’auteur et ses lecteurs chez Babelio.com, le 30 mai 2016 pour son roman «L’atelier des poisons» © Production Babelio

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s