L’été en poche (50)

BRASME_Notre_vie_anterieure_P

Notre vie antérieure

En 2 mots
Nous sommes au début des années 90, au moment où Laure, la narratrice, rencontre Aurélien et Bertier, venus étudier comme elle à Paris. C’est une période à la fois insouciante et studieuse, légère et grave. L’avenir est devant eux…

Ma note
etoileetoileetoile (beaucoup aimé)

Si vous voulez en savoir plus…
Ma chronique complète publiée lors de la parution du roman en grand format

Les premières lignes

L’avis de… Olivier Jarrige (Le Républicain Lorrain)
« À 65 ans, Laure a dix-sept romans derrière elle. Elle entame au début de Notre vie antérieure son dix-huitième et dernier récit. Un pan d’autobiographie où justement, elle s’interroge sur ce qu’elle a écrit, ou plutôt sur ce qu’a été sa vie dans l’écriture. Au ton sobre, au phrasé juste, c’est la plus touchante partie de Notre vie antérieure, celle qui laisse l’empreinte la plus profonde. »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s