Le jour d’avant

CHALANDON_Le_jour_davant

logo_avant_critique

Voici 5 bonnes raisons de lire ce livre:
1. Parce que les derniers romans de Sorj Chalandon ont tous été bien accueillis, voire couronnés, notamment les trois derniers : Retour à Killybegs (2011 – Grand Prix du roman de l’Académie française), Le Quatrième Mur (2013 – prix Goncourt des lycéens) et Profession du père (2015).

2. Parce que le sujet abordé me touche particulièrement, moi qui suis né à quelques encablures des puits de mine du bassin houiller de Lorraine, ai été en classe avec des fils de mineurs, ai côtoyé de nombreuses gueules noires et ai entendu à de nombreuses reprises l’histoire des 22 qui sont restés au fond du puits Simon à Forbach le 25 février 1985. Ce drame restera la dernière grande catastrophe minière en France.

3. Parce que ce livre figure dans la sélection du Prix littéraire du Monde 2017 qui sera remis le 8 septembre et le Prix du roman FNAC décerné le 14 septembre. Des listes de ces deux Prix je ne retrancherai aucun des ouvrages sélectionnés.

4. Pour cette phrase de conclusion d’Alexandre Demidoff dans sa chronique du journal Le Temps: «Ce récit est une ode aux terrassés des corons, le tombeau d’une fraternité pas tout à fait désespérée. Une formidable machinerie romanesque aussi. »

5. Pour la réponse de Sorj Chalandon à la question Pour quelle raison faut-il lire ce livre?: « Méfiez-vous des histoires trop belles. Méfiez-vous des choses trop simples. Ce n’est pas un livre sur la vengeance que vous aurez entre les mains mais un roman sur la culpabilité. J’aime Michel. Il me touche profondément car je lui ai légué ma colère. Mais c’est une âme noire, pas une gueule noire. »

Le jour d’avant
Sorj Chalandon
Éditions Grasset
Roman
336 p., 20,90 €
EAN: 9782246813804
Paru en août 2017

Ce qu’en dit l’éditeur
«Venge-nous de la mine», avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes.

Autres critiques
Babelio 
Culturebox (Laurence Houot)
La cause littéraire (Pierrette Epsztein)
Le Temps (Alexandre Demidoff – suivi d’un entretien avec Sorj Chalandon)
Blog Bricabook
Blog Les lectures du mouton (Virginie Vertigo)
Blog Lis-moi si tu veux 


Sorj Chalandon présente «Le Jour d’avant» © Production Hachette France

Les premières pages du livre

Extrait
« il fallait que je quitte le bassin. Je ne voulais pas d’un horizon de terrils. De l’air âcre des cheminées. Je ne pouvais plus passer devant les grilles de la mine, croiser les gars sur leurs mobylettes. Baisser les yeux face aux survivants. Entendre le souffle des chevalements que seul mon Jojo avait le droit d’imiter. J’étais épuisé des hommes à gueules de charbon. Je ne supportais plus de voir leurs mains balafrées, entaillées, leurs peaux criblées à vie d’échardes noires. Les regards harassés me faisaient de la peine. Même le dimanche, même nettoyés dix fois, les cous, les fronts, les oreilles racontaient la poussière de la fosse.
Et mon frère disparu. »

À propos de l’auteur
Après trente-quatre ans à Libération, Sorj Chalandon est aujourd’hui journaliste au Canard enchaîné. Ancien grand reporter, prix Albert-Londres (1988), il est aussi l’auteur de sept romans, tous parus chez Grasset. Le Petit Bonzi (2005), Une promesse (2006 – prix Médicis), Mon traître (2008), La Légende de nos pères (2009), Retour à Killybegs (2011 – Grand Prix du roman de l’Académie française), Le Quatrième Mur (2013 – prix Goncourt des lycéens) et Profession du père (2015). (Source : Éditions Grasset)

Commandez le livre en ligne sur Amazon (il suffit de cliquer sur la couverture)

Mes livres sur Babelio.com


Focus Littérature

Badge Lecteur professionnel
Badge Critiques à la Une

  RLN2017

Tags:
#lejourdavant #sorjchalandon #editionsgrasset #grasset #RL2017 #roman #rentreelitteraire #unLivreunePage. #livre #lecture #books #VendrediLecture

Publicités