L’été en poche (14): Un certain Monsieur Piekielny

G02460_Un_certain_M_Piekielny.indd

En 2 mots:
À la fête de la littérature, François-Henri Désérable convoque Romain Gary, sa mère, un certain M. Piekielny, mais nous offre surtout une ébouriffante enquête pleine de chausse-trapes et de vrai-faux souvenirs. Devant la maison natale de Romain Gary à Vilnius, un jeune écrivain va tenter de retrouver la trace d’un certain M. Piekielny, voisin mystérieux de l’auteur de La promesse de l’aube.

Ma note:
★★★★ (j’ai adoré)

Si vous voulez en savoir plus…
Ma chronique complète publiée lors de la parution du roman en grand format

Les premières lignes
« En mai 2014, des hasards me jetèrent rue Jono Basanavičiaus, à Vilnius, en Lituanie. Un ami se mariait, il me prit pour témoin. J’aimerais, dit-il, que tu organises mon enterrement. J’objectai que c’était un peu tôt, qu’il avait encore de belles années devant lui, qu’en outre il semblait jouir d’une robuste constitution, mais que le cas échéant je saurais m’occuper de sa veuve. De vie de garçon, précisa-t-il. Ah, dis-je, tu veux dire promenade sur les Champs-Élysées, déguisé en cow-boy ? Il voulait dire strip-tease et hockey sur glace.
Nous prîmes donc des billets pour Minsk, où se tenait un tournoi de hockey qui devait nous servir d’alibi, parce que vois-tu, mon amour, qu’y pouvons-nous si le futur marié est amateur de patins et de crosses, s’il rêve d’assister aux championnats du monde, et s’ils ont lieu cette année en Biélorussie où les filles sont si belles et si
blondes et si promptes à se dévêtir ? »

L’avis de… Jean-Claude Raspiengeas (La Croix)
« François-Henri Désérable dispose ses pièces d’échecs dans une suite de chapitres courts où brille un style séduisant qui mêle plusieurs registres. Errance géographique, évocation des convulsions tragiques de l’Europe de l’Est, analyse littéraire, épisodes autobiographiques dans lesquels sa mère, à l’exemple de celle de Romain Gary, est souvent citée avec une tendre ironie, pure fiction et moments vécus.
Désérable, ce néotrentenaire virtuose, agit comme le joueur de bonneteau qui fascine le badaud pour l’entraîner où il veut le mener. Au creux de sa main, la pierre philosophale du romancier. Écrire. Tenir le monde en vingt-six lettres et le faire ployer sous sa loi. »

Vidéo


François-Henri Désérable se lance sur les traces de Romain Gary dans son nouveau roman Un certain M. Piekielny. © Production La Grande Librairie

Tags:
#uncertainmonsieurpiekielny #francoishenrideserable #editionsgallimard #hcdahlem #roman #unLivreunePage. #livre #lecture #books #littérature #lecture #lire #lectrices #étéenpochedesblogueurs #livredepoche #foliogallimard

Publicités