Le Triangle d’hiver


Le Triangle d’hiver
Julia Deck
Minuit
Roman
176 p., 14 €
ISBN : 9782707323996

Où?
Le Havre, Saint-Nazaire, Marseille en passant par les gares parisiennes

Quand?
Le roman est situé de nos jours.

Ce qu’en dit l’éditeur
Mademoiselle ne veut plus travailler. Mademoiselle est criblée de dettes. La vie serait tellement plus simple sous une nouvelle identité. Qu’à cela ne tienne, elle emprunte celle de la romancière Bérénice Beaurivage, change de ville et rencontre l’Inspecteur, dont elle tombe aussitôt amoureuse. C’est sans compter la journaliste Blandine Lenoir, éprise du même homme et résolue à la confondre. Bientôt le soupçon gagne sur tous les côtés du triangle que forment ces trois-là, parfaitement équilatéral.

Ce que j’en pense
***

Avec ce nouveau roman, Julia Deck confirme le talent qu’elle démontrait dans son premier opus Viviane Elisabeth Fauville. On y retrouve cette fois encore une femme qui nous entraîne dans un récit qui tient à la fois de l’enquête policière, de l’introspection identitaire et de la quête initiatique. La scène d’ouverture, un entretien dans une agence de pôle emploi, donne d’emblée le ton, entre misère sociale et désir d’émancipation. La jeune fille en a assez des petits boulots et entend vivre une autre vie que la sienne dans les grandes barres d’immeubles du Havre.
Elle ne veut plus écouter ceux qui n’ont guère mieux à lui proposer que de poursuivre son existence précaire, à essayer de boucler ses fins de mois.
Une ressemblance avec Arielle Dombasle dans un film d’Eric Rohmer et voilà qu’elle s’imagine dans la peau du personnage, Bérénice Beaurivage, une romancière à la vie qu’elle imagine beaucoup plus agréable que la sienne.
Après un enième épisode décevant avec un steward d’un paquebot de croisière, elle décide de mettre son plan à exécution et prend un billet pour Saint-Nazaire.
L’Inspecteur qu’elle rencontre dans cette seconde ville portuaire veut bien tenter de la croire et faire un bout de chemin avec elle. Mais peu à peu le doute s’instille. D’autant qu’une amie journaliste n’a jamais vraiment cru à ce scénario.
N’a-t-il pas à faire avec une mythomane? Se poser la question, c’est déjà y répondre. Car le doute va bien vite miner leur relation.
Mais plutôt que de constater son échec, l’inspecteur entend donner une nouvelle chance à la fausse suivante. Pour cela, ils partent vers Marseille. Mais même le soleil de la Méditerranée ne pourra permettre à Bérénice Beaurivage d’exister. La parenthèse, ou plutôt le triangle Le Havre, Saint-Nazaire, Marseille va se refermer.
Mais la romancière, vraie ou fausse, aura enrichi sa vie d’une nouvelle expérience.

Autres critiques
Babelio
L’Express
Culturebox
Politis

Citations
« Vous avez,mettons, une trentaine d’années. Cela fait environ trois cent mille heures que vous apprenez à vous connaître, en comptant le temps de sommeil qui n’a guère moins de raisons de fournir des informations sur la personne du dormeur que les instants de veille. Ainsi, vous possédez de vous-même une certaine idée, fondée sur une pratique quotidienne, des habitudes, une manière d’éprouver les émotions, de telle sorte que vous n’êtes pas bien dans votre tête – il n’y a que les magazines de salles d’attente pour aspirer à de tels sommets –, mais comme à la maison dans votre crâne. Et voici que vous êtes contrainte d’en changer. De vous extraire de votre abri le plus intime pour élire domicile ailleurs, dans la tête de Bérénice Beaurivage, dont vous ne savez rien sinon qu’elle paraissait, à l’écran, une femme que cela vaudrait la peine d’être, avec une vie facile, un bel amant, beaucoup d’argent.» (p. 74-75)

A propos de l’auteur
Julia Deck est née en 1974 à Paris. (Source: Editions de Minuit)

Commandez le livre en ligne
Amazon

Publicités

Une réflexion sur “Le Triangle d’hiver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s