Les Déshérités

DECOPPET_les_desherites

  RL-automne-2021

En deux mots
Les deux cadavres que retrouve l’inspecteur Gross dans une ferme sur le haut du canton de Vaud sont criblés de balles tirées par un fusil d’assaut. Si très vite l’enquête se tourne vers un membre de la famille, ce « coupable idéal » ne convainc pas le policier qui poursuit son enquête.

Ma note
★★★ (bien aimé)

Ma chronique

Double meurtre dans les Alpes vaudoises

En retraçant l’enquête menée par un inspecteur après la découverte de deux cadavres dans une ferme, Valentin Decoppet met les ingrédients du polar au service d’une réflexion sur les secrets de famille, la corruption et la cupidité.

C’est dans un décor que l’on qualifierait volontiers d’idyllique, dans les Alpes vaudoises, au-dessus du Rhône, que l’inspecteur Gross est appelé. Dans une ferme où une vingtaine de bêtes attendent de pouvoir sortir de leur étable après la traite, il découvre deux cadavres tués par balle. Son chef expliquera aux médias lors d’une conférence de presse de cinq minutes les résultats des premières investigations. «Les victimes sont Alexandre et Marie Rochat, respectivement âgés de trente-sept et quarante ans. Mariés, sans enfants, ils ont été retrouvés sans vie avant-hier. Les blessures par balle correspondent à une arme de type fusil d’assaut. Le suspect est en fuite, nous vous tiendrons au courant de l’avancée de l’enquête.»
L’enquête qui justement n’avance plus. Les interrogatoires des membres des familles des deux victimes qui ont pu être jointes ne donnent rien. On ne sait rien, on n’a rien vu, on n’avait plus guère de relations avec le couple. Reste Jean Rochat qui a disparu depuis le jour du drame. L’homme avait déjà eu affaire à la justice lorsque la municipalité lui avait proposé de lui racheter un bout de ses terres pour y faire passer un chemin de randonnée. Au tribunal, il avait fini par gagner avec le soutien d’une association écologique qui avait démontré la présence d’une espèce protégée de papillons. Mais ce combat l’avait perturbé à tel point qu’il avait passé plus d’un an en hôpital psychiatrique.
Après quinze jours d’errance, il est arrêté à Zweisimmen et avoue les crimes aux policiers bernois. À Gross, il avouera avoir jeté l’arme dans la fosse à purin où elle sera effectivement retrouvée.
Mais cette affaire est trop rondement menée pour l’inspecteur. Il veut en avoir le cœur net et poursuit son travail et se rend compte qu’il « a mis les pieds dans une affaire qui s’empire à mesure qu’il en découvre les dessous. Ces querelles de village le dépriment, des personnes sont mortes, et c’est à lui de mettre cette histoire au clair. » C’est en recherchant une montre Omega qu’il va comprendre que les relations de Jean sont beaucoup plus complexes qu’elles ne le semblaient à priori.
Mais comme dans sa vie privée, Gross ne sait plus vraiment comment mener sa barque à bon port.
Valentin Decoppet réussit, sous couvert de polar, à nous offrir une plongée dans les liens familiaux souvent distendus à l’heure des héritages. Alors la cupidité et la jalousie, le sentiment d’injustice et l’envie de vengeance prennent le pas sur les liens du sang. Ajoutez-y la soif du pouvoir, un soupçon de corruption et quelques remords et vous obtiendrez une subtile analyse des mœurs peu ragoutants d’une époque où le moindre bout de terre, surtout en Suisse, fait beaucoup d’envieux. Une belle réussite servie par un style limpide, mêlé d’helvétismes de bon aloi.

Les déshérités
Valentin Decoppet
Bernard Campiche Éditeur
Roman
172 p., 00,00 €
EAN 9782882414687
Paru le 7/01/2022

Où?
Le roman est situé en Suisse, principalement dans les Alpes vaudoises, mais aussi à Aigle et Lausanne.

Quand?
L’action se déroule de nos jours.

Ce qu’en dit l’éditeur
À la poursuite de l’auteur d’un meurtre sordide, l’inspecteur Gross découvre peu à peu les histoires d’un village montagnard. Jalousies familiales, internement forcé et corruption s’entremêlent et forcent le policier à s’immiscer toujours plus profondément dans la vie des habitants.

Les critiques
Babelio

À propos de l’auteur
DECOPPET_Valentin_©Philippe_PacheValentin Decoppet © Photo Philippe Pache

Valentin Decoppet est né en 1992 à Lausanne. Après des études de français, d’allemand et de traductologie, il obtient un Master en écriture créative à la Haute école des arts de Berne. Il traduit de l’allemand et du suisse allemand et vit à Berne. (Source: Bernard Campiche Éditeur)


Focus Littérature

Tags
#lesdesherites #ValentinDecoppet #BernardCampiche #hcdahlem #roman #RentréeLittéraire2021 #litteraturecontemporaine #litteraturesuisse #VendrediLecture #RL2021 #livre #lecture #books #blog #littérature #bloglitteraire #lecture #jaimelire #lecturedumoment #lire #bouquin #bouquiner #livresaddict #lectrice #lecteurs #livresque #auteur #lectureaddict #litterature #instalivre #livrestagram #unLivreunePage #writer #reading #bookoftheday #instabook #Bookstagram #Book #Bookobsessed #bookshelf #Booklover #Bookaddict

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s